Association Dialogue Amical, www.associationdialogueamical.org realiser avec la collaboration de MapageWeb.fr

ASSOCIATION Dialogue Amical

Hopital Charles Nicolle Rouen & Hopital Saint Julien Le Petit Quevilly

HISTORIQUE DE L’ASSOCIATION Dialogue Amical

 

Initialement intitulée ARSPA (Association pour l’Aide et la Recherche en Soins Palliatifs et Accompagnements), l'association est née le 26 Janvier 1993 à la demande de malades et de leurs proches dans le but de développer un accompagnement de solidarité au cours de la maladie chronique avancée et dans la période d’approche de la fin de l’existence humaine.

La naissance de cette association s’est inscrite légalement dans le cadre du système de santé national des années 1995. A cette époque, les bénévoles accompagnaient les malades et les familles à la demande des Cadres de santé des divers services du CHU Hôpitaux de Rouen (5 sites), et, si le malade et sa famille le souhaitaient, les accompagnements étaient poursuivis, après accord du médecin traitant, au domicile ou dans les établissements publics et privés dans lesquels les malades étaient transférés après avoir été vus pour la première fois au CHU.

A partir de 2002, une nouvelle réforme du système de santé s’est mise en place, dont la caractéristique principale a été de redonner sa place et ses droits à la personne malade. Sur le plan organisationnel cette réforme a apporté deux points principaux concernant le bénévolat dans les hôpitaux :

  1. Le rattachement obligatoire par voie de convention d’une association de bénévole avec un service de soins.
  2. Le raccourcissement marqué du temps de séjour hospitalier au profit du domicile ou d'autres structures de soins de suite. Ces structures sont en déficit dans notre région, ce qui contribue à l’engorgement des malades dans les services des Urgences Adultes.

Suite à ces évolutions DIALOGUE AMICAL a dû faire évoluer ses propres pratiques. C’est alors que la Direction des Droits des Patients, qui administre les associations en lien avec le CHU-Hôpitaux de Rouen, a d’abord créé une première innovation sous forme de la mise en place aux Urgences d'un poste d’Assistant dès 2012.  Puis, devant le succès remporté par ce poste, une seconde innovation a vu le jour : adjoindre des bénévoles d’accompagnement sous l’autorité de l’Assistant des Famille. Ce travail de concert entre bénévoles et professionnels de santé (urgentistes) s’est révélé encore plus fructueux et a permis en un an de réduire de près de 30% les plaintes adressées aux Urgences Adultes.

En Juin 2014, le Ministère de la santé a lancé une « stratégie globale d’amélioration des Urgences » portant sur les années 2015-2019. Cette stratégie a pour but de répondre aux temps d’attente dans Urgences, devenu le symbole récurrent de l’encombrement des services d’Urgences Adultes qui focalise aujourd’hui la perception négative que le public en a. Ce symbole s’accompagne d’un « ras-le-bol » souvent affiché par les professionnels qui paraissent débordés par cet afflux dont plusieurs facteurs différents ont pu être identifiés.

Dès le 2 Avril 2013, le CHU-Hôpitaux de Rouen mettait en place une Convention entre les Urgences Adultes et les Bénévoles de DIALOGUE AMICAL :  un modèle unique de travail interdisciplinaire entre des bénévoles d’accompagnement et les professionnels œuvrant sous l’autorité d’un(e) Assistant(e) des familles.  Les malades et les familles sont désignés par les professionnels de santé,  à condition que le malade ou ses proches aient donné leur accord pour la conversation avec les bénévoles d’accompagnement.

Témoignage de Bénévole de DIALOGUE AMICAL AUX URGENCES ADULTES : « Accompagner aux Urgences … c’est mieux que les mots fléchés et les mots croisés. On se sent grandir et devenir ami avec tous ceux qui échangent leurs tranches de vie si passionnantes … Tout le monde a de si belles choses à raconter, même si certains sont tout d’abord timides. Quelle joie … »

Contact-Accompagnement des malades et des familles aux Urgences-Solidarité pour tous avec Dialogue Amical-Un contexte spécifique aux Urgences
Découverte d'un sentiment d’unité et de responsabilité-La « conversation » comme manière de vivre-Conversation naturelle, base du bénévolat de conversation
Accompagner le malade et ses proches-Offrir une écoute attentive-Témoigner de l’humain-Vivre la réalité d’un accompagnement
Faciliter le partage et la réflexion-Histoire-Etre Bénévole-Soutiens-Agenda